Visuel bannière
S'engager au Secours Catholique
Paragraphes de contenu
Ancre
Titre du paragraphe
Bienvenue au Secours Catholique-Caritas France
Texte

Vous souhaitez rejoindre les 800 bénévoles de l'Isère, hommes et femmes de tout âge, et partager avec nous un bien précieux : votre temps. C’est une formidable nouvelle !


Ouvert à tous, sans distinction de nationalité, de condition sociale ou de confession, le Secours Catholique-Caritas France fonde son action sur l’Evangile, c’est-à-dire cette conviction profonde que chacune et chacun compte, que la vie a une valeur infinie et que nous avons tous des talents à partager. Ce qui nous rassemble, qui que nous soyons, c’est le désir de fraternité et de solidarité.


Aucune compétence particulière n’est requise. Vous serez accompagné.e dans votre engagement sur le terrain par d’autres bénévoles plus aguerris et serez formé.e  localement pour enrichir vos compétences, développer vos talents et partager avec d’autres. La convivialité sera au cœur de chacune des rencontres que vous allez vivre.


S'engager au Secours Catholique Caritas France, c’est aussi avoir l’exigence de porter ensemble un projet associatif ambitieux, et vouloir résolument :
 

  • Lutter contre la pauvreté avec ceux qui la vivent,
  • Valoriser la parole et les talents de chacun,
  • Développer des actions basées sur l’entraide et la fraternité,
  • Donner envie à d’autres de s’engager,
  • Agir, se former et réfléchir en équipe.

 

Bénévolat au Secours Catholique
© Christophe Hargoues / Secours Catholique-Caritas France 
Ancre
Titre du paragraphe
Les différentes manières de s’engager
Texte

Devenir bénévole

S’engager au Secours Catholique-Caritas France, c’est d’abord vouloir agir près de chez soi, avec celles et ceux dont la vie est meurtrie pas des situations difficiles. C’est aussi être associé au dynamisme d’une organisation présente sur tout le territoire, dans nos villes et nos villages, avec des équipes locales et des acteurs qui soutiennent le fonctionnement de l’association.

Vous pouvez avoir plus ou moins de temps à consacrer, faire le choix de rejoindre une action régulière ou apporter un appui ponctuel sur un événement. Vous pouvez être en recherche d’une expérience de service et de solidarité ou porter un projet personnel en construction. La très grande diversité de ce qui est vécu au Secours Catholique-Caritas France vous permettra de découvrir comment vous épanouir en apportant le meilleur de vous-même.

Bénévolat régulier ou ponctuel, volontariat (service civique) ou stages, voici quelques exemples d’engagement dans notre délégation :

 

  • Accueillir, écouter les personnes en précarité; accompagner les personnes sans-domicile.
  • Accompagner des enfants et adolescents dans leur scolarité; accueillir un enfant pour les vacances ; proposer des vacances aux familles.
  • Accueillir dans une boutique solidaire.
  • Participer à nos actions collectives : repas partagé, jardin solidaire, ateliers créatifs, ...
  • Favoriser l'insertion des personnes.
  • Accompagner les détenus et leur famille.
  • Devenir bénévole pour l’équipe Communication ; soutenir la réalisation des statistiques d'accueil ; devenir trésorier d'équipe ; devenir bénévole au sein du service Formation.
  • Aider à l’accueil et au secrétariat.
  • Participer à la collecte nationale.

 

Devenir salarié

Le Secours Catholique-Caritas France, employeur associatif du secteur de l’Économie sociale et solidaire (ESS), propose un environnement de travail riche en relations avec près de 950 salariés et 67 900 bénévoles engagés, contribuant chaque jour à la réussite de nos missions.

Découvrez toutes nos offres d’emplois dans les différentes directions du siège à Paris ainsi que dans toutes nos délégations.
 

VOIR NOS OFFRES D'EMPLOI
 

 

Travailler au Secours Catholique
© Gael Kerbaol / Secours Catholique-Caritas France 
Ancre
Titre du paragraphe
Nos bénévoles témoignent
Texte

 

BENEDICTE : « Chaque permanence téléphonique est un plongeon dans l’inconnu»  ECOUTANTE AU n°VERT MIS EN PLACE PENDANT LE CONFINEMENT. 

« Chaque permanence téléphonique est un plongeon dans l’inconnu …. Pour moi le meilleur moyen de me préparer à ce moment c’est d’être pleinement disponible dans la tête pour accueillir au mieux la personne, être un « cœur ouvert » pour que nous nous rejoignions vraiment et vivions un beau moment de partage… J’accepte alors d’être bousculée par ce que je vais recevoir de l’autre …

Une fois encore j’ai pu me rendre compte que la plus grande pauvreté n’est pas matérielle … même en période de confinement … la solitude est parfois tellement rude ! … 

Se sentir rejeté, inutile, sans espérance … avec parfois des parcours de vie tellement cabossés … et cela reste toujours éprouvant pour moi de recevoir ces appels …

Je retrouve des échanges semblables à ceux que je peux vivre au Secours Catholique lors des entretiens individuels. J’aimerais avoir la possibilité de joindre une équipe de soutien pour débriefer lorsqu’un appel a été compliqué.

Si le temps d’un coup de fil une petite espérance a pu se réveiller grâce à un mot, si ma petite lanterne a pu éclairer un cœur même très faiblement alors ces permanences ont pour moi tout leur sens ! ».

 

malika : « les familles confinées chez elles ont été mises à rude épreuve » Bénévole Solidarité Familiale.

« 2020 restera comme l’année de l’irruption de la crise sanitaire, les familles confinées chez elles ont été mises à rude épreuve. Les enfants ont souffert de cette situation que ce soit pendant leur scolarité ou pendant leurs vacances. Grâce à notre réseau local de bénévoles et au soutien de notre siège national, nous avons apporté aux enfants et à leurs familles des temps de soutien, de repos et de détente». 

 

BERTHE : « On est venu en aide à toutes les personnes que l'on connaissait et pour lesquelles on savait qu'elles allaient être en grande difficulté. » benevole dans équipe de Pont de Claix, opération chèques service

«On est venu en aide à toutes les personnes que l'on connaissait et pour lesquelles on savait qu'elles allaient être en grande difficulté pour faire leurs courses et se nourrir. Quand les restos du cœur et d'autres associations ont fermé ça a été vraiment très difficile. Lors des remises de chèques services, les gens étaient vraiment très contents et j'ai pu constater que cela avait beaucoup aidé ces personnes qui étaient vraiment très démunies. Un de nos amis, un jeune homme isolé, s'est exclamé "Super je pars tout de suite faire mes courses !!! ". Je pense aussi à cette dame et ses enfants et aux autres et à la joie que j'ai pu voir sur leurs visages, tous, nous ont remerciés et c'était vraiment sincère. J'ai aimé faire cette mission et aider Nicole, notre responsable qui elle a plus de 80 ans, on ne pouvait pas la laisser seule dans cette action. J'ai aussi vraiment pu me sentir utile en rendant ce service à toutes ces personnes, je mesure d'autant plus cela, ayant moi aussi été confrontée aux mêmes difficultés».

 

monique : « Pour plusieurs de nos clientes, la Boutique Solidaire était comme une bouffée d'air relationnelle  » responsable de la Boutique Solidaire des Avenières Veyrins-Thuellin

«Ce deuxième confinement fut plus difficile parce qu'il semblait venir ajouter à la morosité ambiante. Pour plusieurs de nos clientes, la Boutique Solidaire était comme une bouffée d'air relationnelle et quelques-unes nous ont dit qu'en dehors du supermarché, la Boutique était le seul lieu où elles pouvaient rencontrer deux, trois personnes et parler. C'est pourquoi la réouverture a été très appréciée en mai, malgré le protocole sanitaire contraignant qui implique parfois d'attendre dehors. J'ai aussi été témoin, mi-décembre, de la joie de deux jeunes étudiantes, tellement contentes de pouvoir s'acheter quelques habits de fête à petits prix ! Pour plusieurs des bénévoles, la fermeture de la boutique a été un moment difficile et a révélé la richesse de la relation d'équipe et la joie du service. Tout cela me stimule à faire tout ce qui est possible pour maintenir l'unité de l'équipe et pouvoir ainsi ouvrir la boutique Solidaire le plus souvent possible».
Ancre
0
Image
Témoignage de Maryvonne
Légende
« Ces maraudes auprès des personnes qui n'ont d'autres solutions que de vivre dans le Bois de Vincennes me rendent heureuse et m’aident à vivre. » Maryvonne.
Crédits
© Xavier Schwebel / Secours Catholique-Caritas France
Image
Témoignage de Nadia
Légende
Aujourd’hui, Nadia anime des ateliers cuisine et fait partie du service achats de Ma P’tite Échoppe.
Crédits
© Gael Kerbaol / Secours Catholique-Caritas France
Image
Témoignage de Lynda
Légende
« J’ai l’impression de me reconnaître dans ces gens qui vivent ce que j’ai traversé. » Lynda
Crédits
© Xavier Schwebel / Secours Catholique-Caritas France
Image
Témoignage de Bernard
Légende
"Les personnes qui ont des incidents bancaires sont trop souvent présumées incapables de gérer leur argent. On ne leur fait donc pas confiance et se retrouvent exclues du système. Alors qu’il suffirait de leur proposer des conditions adéquates" Bernard
Crédits
© Laurent Guizard / Secours Catholique-Caritas France
Auteur et crédits
Crédit photo : © Christophe Hargoues / Secours catholique-Caritas France
Les dernières missions postées
Précision sur la date
Dès que possible
Type d'offre
Bénévolat
Commune
GRENOBLE
Précision sur la date
01/10/2021
Type d'offre
Bénévolat
Commune
Isère
Précision sur la date
Dès que possible
Type d'offre
Bénévolat
Commune
Les Avenières Veyrins-Thuellin
Morestel
Pont-de-Chéruy
Saint-Chef
Saint Egrève
Tullins
Vercors