Délégationde l’Isère

Témoignage de Josyane, famille de vacances

L’Accueil familial de vacances (AFV), mis en place par le Secours Catholique depuis plus de soixante ans, recherche des familles prêtes à accueillir des enfants de 5 à 11 ans pendant deux à trois semaines d’été.
Josyane, famille de vacances de 1987 à 1998, porte témoignage de cette belle expérience de vie.

Devenez vous aussi famille de vacances.

Jegan, la première fois que l’on s’est vus, c’était en 1987, dans un tout petit appartement du 18e arrondissement de Paris ; tu étais là avec tes parents, ton grand frère et ta grande sœur. Vous étiez originaires du Sri Lanka, tamouls et catholiques. Arrivée à Paris, ta famille a rencontré un membre du Secours Catholique. Bien leur en a pris car nous de notre côté, nous y avions entamé une démarche de recherche d’un copain pour accompagner Dave, notre fils unique (à l’époque), pendant ses vacances. Une dame du Secours Catholique de Paris nous a parlé de toi – tu avais 7 ans alors – comme d’un garçon gentil et un peu timide… Et pourtant, c’est comme si tu avais toujours connu les plages de Bretagne où tu pouvais te rouler dans les vagues de l’océan jusqu’au coucher du soleil, les soirées en Bourgogne dans les bois avec Dave ou les cousins, où tu pouvais montrer aux plus bravaches d’entre eux que ce n’était pas un serpent qui allait effrayer un Tamoul, mince alors ! Te souviens-tu des parties ininterrompues de 1000 Bornes (que tu surnommais le « bimbom ») et du chocolat Poulain que tu appelais « le chocolat chevaux » ! Au soir des vacances on te ramenait dans ta famille. C’était pour nous un moment triste. Toi, tu étais heureux de retrouver les tiens, peut-être aussi d’avoir passé ces vacances avec nous, sans doute un peu des deux. Ces vacances (les grandes et les petites), tu les a passées avec nous et même un peu sans nous, car tu étais devenu tellement copain avec un cousin que de 16 à 18 ans, tu es allé le rejoindre – seul – en Bretagne.

Depuis nous avons quitté Paris pour Grenoble. Tu nous as invités à ton mariage – une cérémonie digne de Bollywood. Tu nous as informés de la naissance d’une petite fille. Tous les petits ont grandi et ceux qui étaient grands ont vieilli, c’est la vie. Mais tous demandent de tes nouvelles en rappelant les bons moments passés avec toi, notre compagnon de ce qui probablement restera dans nos mémoires comme les meilleurs moments de notre vie, les vacances…

Ayant retrouvé ton ancienne adresse e-mail, j’ai eu la surprise de recevoir récemment des nouvelles où tu témoignes en tant qu’adulte de cette expérience : « C’est vrai que j’ai eu de la chance de vous rencontrer, j’ai appris beaucoup avec vous et j’ai eu la chance de partir en vacances et de voir ce que pouvait être la vie d’un petit garçon français. Vous m’avez appris à nager, à faire du vélo, à faire du ski, à bricoler, à conduire… Vous m’avez fait découvrir plein d’autres choses qui me servent dans ma vie. Et maintenant c’est moi qui apprends tout ça à ma famille. Je ne vous dirai jamais assez merci pour tous ces moments, même pour les cahiers de vacances ! »

Josyane Husquin

Imprimer cette page

Faites un don en ligne