Délégationde l’Isère

Bienveillance et bonne humeur à l’Ehpad

Bénévoles à l’Ehpad La Ramée à Allevard

Quelques bénévoles du Secours Catholique d’Allevard en Isère , en lien avec l’équipe d’animation de l’établissement pour personnes âgées, se portent à la rencontre des résidents et anime des après-midis récréatifs . Voici ce qu’en dit Alice qui participe à ces rendez-vous.

Patricia, responsable de notre équipe et Marlen, chargée des animations de l’établissement la Ramée, ont initié ces moments de distraction pour les résidents. Avec Christiane, autre dame bénévole, nous nous sommes engagés dans cette activité. J’habite Allevard depuis deux ans seulement, mais ne connaissais ni l’institution de la Ramée, ni les résidents, ni même les problèmes des personnes âgées dépendantes bien que j’approche moi aussi le 4e âge. Avec surprise, j’ai découvert un monde carrément merveilleux. Marlen nous a formées à cette mission. Personnalité étonnante d’une énergie et gentillesse débordantes, elle comprend les problèmes et les particularités de chacun des résidents et des personnes extérieures qui viennent aider.J’ai participé ainsi à plusieurs après-midis animés par Marlen et son équipe de bénévoles, essayant de capter l’esprit et l’ambiance qui règne dans ces rassemblements conviviaux et souvent très joyeux. Depuis Christiane et à moi, à notre tour, pour 6 à 15 résidents curieux et attentifs, de conditions physique et mentale très différentes, nous animons l’après-midi pendant deux heures. Après un début un peu raté, par ma faute : certains résidents étaient mécontents de mes propositions car, même les plus faibles, ne veulent surtout pas être traités comme des enfants !!! Et moi qui voulais leur faire coller des gommettes ! Et ils ont raison, je l’ai vite compris. , Durant ces temps récréatifs, nous jouons au loto, chantons, essayons de résoudre des jeux de mots et de répondre à des questions sur la nature ; ou bien, nous discutons sur le travail accompli dans l’ancien temps. Le personnel soignant sert le goûter avec beaucoup de gentillesse et de savoir-faire, veille à la prise des médicaments et aide les plus faibles. Nous ne rencontrons que bienveillance, bonne humeur et participation joyeuse.

J’ai maintenant le sentiment qu’en leur apportant presque rien, un peu de mon temps, un peu de contact, de la compréhension, je reçois des sourires et comme chantait Georges Brassens : « qui me chauffent le corps et dans mon âme, ils brûlent encore. »

Imprimer cette page

Portfolio