Délégationde l’Isère

70 ans du Secours Catholique - « Pas à pas mais pas sans toi ! »

Rencontre avec des acteurs de solidarité dans le Grésivaudan

Jeudi 19 mai 2016, la caravane du Secours Catholique a bravé la pluie rejoindre la vallée du Grésivaudan ! Au programme, trois arrêts : le centre Saint-Hugues de Biviers, L’Abri sous la dent de La Terrasse et L’Abri sous la dent de Crolles.

Rencontre avec des acteurs de solidarité dans le Grésivaudan

À notre arrivée, un temps d’accueil au centre Saint-Hugues de Biviers nous a été proposé par Philippe Denarié, président de l’association « Solidarité Saint-Martin ».

Parmi les missions de l’association prend place l’accueil de migrants avec le projet « Abri Saint-Hugues », qui a débuté en novembre 2015. L’association réalise une proposition de cinq chambres, du lundi au vendredi, à des personnes à la rue. Une cinquantaine de bénévoles sont impliqués dans l’accueil et la préparation de repas chauds pour les personnes accueillies.

Quelques témoignages des intéressés :

Pour Jean-François, bénévole à l’Abri Saint-Hugues : « on souhaite une taille humaine dans l’accueil ». Carole, également bénévole depuis le début, précise qu’« il se crée de vraies relations avec les personnes accueillies et les bénévoles ». Pour Chantal, bénévole au Secours Catholique de Grenoble – partenaire privilégié de ce projet – « c’est une vraie chaîne de solidarité ». En effet, les personnes qui séjournent à l’Abri Saint-Hugues sont accompagnées puis orientées par le Secours Catholique. Carole note également que cette initiative « permet à chacun, notamment au niveau de la paroisse, de changer de regard sur les migrants ».

Suite de la visite dans le Grésivaudan

Nous avons repris la route dans la vallée afin d’aller à la rencontre de l’association « L’Abri sous la dent », implantée dans les communes de La Terrasse et de Crolles.   Après une visite des locaux, Jean-Noël Garibaldi, président de la structure, nous a parlé de ce lieu d’hébergement d’urgence dans lequel une centaine de bénévoles s’investissent sur les deux sites. Une dizaine de personnes à la rue, envoyées par le 115, sont ainsi orientées pour trois à quatre nuits. Cet espace permet « d’offrir un grand moment de paix et de calme pour récupérer », comme le souligne Jean-Noël.

À ce jour 95 % des personnes arrivent par le 115. Des liens étroits existent avec le Secours Catholique de Grenoble, notamment pendant l’été, période au cours de laquelle la plupart des lieux d’hébergement d’urgence sont fermés à Grenoble. Grâce à ce partenariat, des personnes peuvent profiter d’un moment de répit et avoir un toit pendant plusieurs jours.

Présent pour l’occasion, Philippe Volpi, maire de La Terrasse, a salué le travail effectué par les bénévoles et exprimé la confiance qu’il accorde à l’association L’Abri sous la dent.

Cette journée de rencontres nous a montré à quel point l’engagement de celles et ceux qui œuvrent localement, en partenariat pour être aux côtés des plus fragiles est précieux.

Imprimer cette page

Portfolio