Délégationde l’Isère

Devenez famille d’accueil de demandeurs d’asile en Isère

Cent quinze familles ont déjà fait le pas avec l’association JRS Welcome. Pourquoi pas vous ?

JRS Welcome en Isère, programme de l’ONG Jesuit Refugee Service (JRS France), organise une réunion d’information le jeudi 16 novembre 2017 à 18 h 30, au Secours Catholique de Grenoble, 10, rue Sergent-Bobillot.

Devenez famille d'accueil de demandeurs d'asile en Isère

publié en novembre 2017

De nombreux demandeurs d’asile majeurs et mineurs isolés étrangers (MIE) sont à la rue, à Grenoble et sur le territoire départemental. Depuis deux ans, JRS Welcome Grenoble propose à des familles ou à des personnes seules de les accueillir un mois, une ou deux fois par an, et ce bénévolement avec l’accompagnement d’un tuteur ou d’une tutrice et selon une charte définie, offrant une solution d’hébergement temporaire dans leurs parcours.

Vous aussi, devenez famille d’accueil, pour offrir la sécurité d’un toit, en respectant l’autonomie de la personne accueillie, et pour vivre une expérience enrichissante.

JRS Welcome, qui sommes-nous ?

JRS Welcome est un programme de l’association JRS France.

Jesuit Refugee Service (JRS) est une ONG au service des réfugiés, présente dans 51 pays. Elle fonctionne grâce à des bénévoles et un service civique. Son objectif est d’accompagner des demandeurs d’asile, des mineurs étrangers isolés et des familles d’accueil sur le modèle d’un hébergement gratuit d’un demandeur d’asile majeur ou de deux mineurs isolés étrangers. Cet hébergement se fait sur une durée d’un mois (ou éventuellement deux semaines pour les mineurs) renouvelable, en rotation avec d’autres familles. Cet accueil est proposé aux hommes majeurs célibataires et aux femmes majeures célibataires. Concernant les mineurs, ceux-ci seront probablement accueillis par groupe de deux pour faciliter leur intégration, compte tenu de leur jeunesse. Comme les familles d’accueil, les personnes seules peuvent bien sûr accueillir chez elles.

Il s’agit de proposer une chambre, un accès aux sanitaires, un petit déjeuner, un repas le soir (à définir entre la famille et la personne accueillie). Dans la journée, la personne accueillie sort du logement pour conduire ses activités.

Quelques chiffres clés

JRS Welcome, ce sont 582 demandeurs d’asile et réfugiés accueillis en 2016 partout en France. En Isère, ce sont une trentaine de demandeurs d’asile accueillis par près de 100 familles. 31 antennes régionales se sont constituées en France depuis 2009.

Comment ça marche ?

Le fonctionnement s’appuie sur un groupe de quatre à six familles qui prennent en charge tour à tour une ou deux personnes (si mineures) jusqu’à ce qu’une place en CADA (centre d’accueil des demandeurs d’asile) soit disponible, ou sinon jusqu’à une durée maximale de neuf mois.

L’engagement au sein de JRS Welcome est encadré par une charte et un contrat.

La réunion d’information du jeudi 16 novembre 2017 à 18 h 30 au Secours Catholique de Grenoble précisera les modalités de l’hébergement et laissera la parole à des familles qui ont déjà accueilli des demandeurs d’asile, ainsi qu’à des demandeurs d’asile qui sont hébergés. Cette réunion sera le moyen pour tous de témoigner de la richesse de leurs expériences, au-delà des préjugés.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aussi nous contacter à l’adresse leo.welcome.jrs@laposte.net ou au 06 47 29 49 76.

Pour soutenir JRS France, il est également possible de faire un don déductible de l’imposition.

Le rôle des tuteurs

Un tuteur ou une tutrice accompagne chaque accueilli.e dans son passage au sein des diverses familles. Il ou elle est là comme personne de référence capable de donner des informations tant aux familles qu’au demandeur ou à la demandeuse d’asile, tout en favorisant l’autonomie de cette personne. Il ou elle s’occupe aussi des questions relatives à la santé ou à l’accompagnement administratif, dans une démarche de dialogue avec les accueillants et les accueillis. C’est pourquoi le tuteur ou la tutrice rencontre le demandeur ou la demandeuse d’asile au moins une fois par semaine. L’antenne JRS de l’Isère recherche aussi de nouveaux tuteurs.

Une démarche de solidarité dans un contexte difficile

La démarche de JRS n’est en aucun cas de privilégier certaines populations démunies au détriment d’autres (par exemple les demandeurs d’asile plutôt que les sans-abri français). JRS France est une association parmi d’autres dans le domaine de la solidarité, spécialisée dans l’accueil des demandeurs d’asile. Le fait est que des millions de personnes sont aujourd’hui contraintes de s’exiler de leur pays pour des questions de survie. La grande majorité de ces personnes cherchent d’abord refuge dans des pays voisins en Afrique, au Moyen-Orient ou en Asie. Une petite partie arrive en Europe, mais il s’agit quand même de milliers de familles, de personnes majeurs ou mineures isolées et très vulnérables. Tous ces gens sont demandeurs d’asile, c’est-à-dire qu’ils recherchent la protection du droit d’asile établie par la Convention de Genève (1951), qui implique le droit à la dignité, à la sécurité, à la santé, à l’éducation etc.

En droit français, le statut de demandeur d’asile et de réfugié permet en théorie d’obtenir un logement pour ne pas dormir à la rue, donne accès aux soins, permet aux enfants d’aller à l’école, concède en fait aux migrants la possibilité de s’intégrer dans notre société en étant accueillis dignement. Or, l’État prétend aujourd’hui ne pas avoir les moyens de permettre cet accueil. Des milliers de personnes se retrouvent de fait à la rue. Encore plus préoccupant : de plus en plus de jeunes mineurs migrants se retrouvent sans rien, et ils sont démunis face aux dangers de la vie dans la rue. Non reconnus mineurs ni majeurs par l’État, ils ne peuvent bénéficier ni de la protection prévue pour les enfants, ni de celle prévue pour les demandeurs d’asile. Après un tel voyage, ils dorment dans les parcs ou devant les gares. Pourtant, la société civile organise l’accueil partout en France en créant des collectifs et des associations.

Vous aussi rejoignez-nous, pour vivre cette expérience d’enrichissement mutuel.

Un travail en partenariat avec d’autres associations.

Pour répondre aux besoins premiers des demandeurs d’asile, l’antenne JRS de Grenoble travaille en partenariat avec d’autres associations locales, à Grenoble et ailleurs en Isère. À titre d’exemple, l’association 3aMIE, créée cette année, s’occupe par exemple de proposer aux mineurs isolés étrangers des cours de mathématiques, de français, d’histoire, de sport, etc. Les matins de la semaine, les associations ADA et La Cimade proposent leur aide au niveau administratif et juridique. Le Secours Catholique propose entre autres divers cours et des petits déjeuners tous les matins.

Imprimer cette page

Portfolio