Délégationde l’Isère

Claire, volontaire en service civique, nous raconte Lourdes

Nous sommes deux volontaires en service civique à la délégation de l’Isère. Il y a quelques semaines, nous avons suivi une semaine de formation à Lourdes, l’occasion de rencontrer tous les autres volontaires engagés au Secours Catholique.

Tous les volontaires du Secours Catholique, durant la semaine du 24 au 28 novembre 2014 à Lourdes.

publié en décembre 2014

Après de longues heures de train, nous sommes arrivés à la cité Saint-Pierre à Lourdes, où avaient rendez-vous les quarante volontaires en service civique du Secours Catholique afin de vivre une semaine de rencontre, de partage, et d’échange.

C’était une expérience très enrichissante que de rencontrer ces volontaires venant des quatre coins de France. Tous n’avaient pas les mêmes missions : si certains avaient des thématiques similaires (« bénévolat jeunes », « communication »…), les objectifs et les moyens dont ils disposaient étaient différents. De plus, les délégations ont chacune une actualité qui leur est propre, le public accueilli n’est pas le même, l’emploi du temps non plus, les projets sont divers… Tout cela a fait que l’échange était riche. Tous se donnaient des idées, des astuces, chacun racontait ses expériences. Nous étions tous dans la joie des nouvelles rencontres.

Plusieurs animations avaient été organisées afin de nous aider à rendre cette dynamique de groupe encore plus fructueuse. Nous avons échangé sur ce qu’était le volontariat selon chacun, sous forme de brainstorming. Il était intéressant de voir que les mots-clés des uns n’étaient pas les plus importants pour d’autres. Au bout du compte, nous étions tous d’accord pour dire que le volontariat est une aventure forte, enrichissante et très belle.

Chacun a expliqué sa mission, ce qu’il fait, avec qui il travaille et quels étaient ses projets. Nous avons ainsi pu créer des liens entre volontaires de même thématique et imaginer, pourquoi pas, une collaboration ensemble dans la mesure du possible.

Nous avons revu l’histoire du Secours Catholique, ses actions auprès des personnes en situation de pauvreté, selon le contexte politique et économique.

Divers ateliers thématiques ont été proposés :
• La participation des personnes accueillies ;
• L’éveil à la solidarité, d’un point de vue local ou international ;
• L’engagement des jeunes (atelier auquel j’ai participé car il est au cœur de ma mission).

Il en est d’ailleurs ressorti que les jeunes veulent créer du lien, faire des rencontres et être confrontés à d’autres réalités de la vie. Les actions qui attirent le plus de bénévoles « jeunes » sont celles qui permettent un contact avec des enfants ou encore avec des personnes de la rue. La dimension d’équipe est également indispensable pour pouvoir partager et échanger avec des jeunes de leur âge.

Lors de ce rassemblement, d’autres temps étaient réservés pour nous aérer l’esprit. Pour beaucoup de volontaires, cela faisait du bien de sortir une semaine de leur délégation et d’une certaine routine. Et puisque la moitié des participants ont passé leur lundi dans le train pour arriver à Lourdes, autant en profiter un peu ! Nous avons donc pu rencontrer le docteur Alessandro De Franciscis, directeur du bureau des constatations médicales de Lourdes. Il nous a expliqué que lorsqu’une personne pensait avoir été guérie par miracle, il recevait son témoignage. Un comité médical est ensuite en charge de vérifier si cette guérison est « une guérison inexpliquée dans le mesure des connaissances scientifiques actuelles ». Ensuite nous avons visité les sanctuaires et la grotte de Lourde, sous la pluie.

Nous avons aussi eu droit à des réveils matinaux qui nous ont permis de commencer la journée dans la joie et la bonne humeur, avec des jeux sportifs ou encore du yoga. Les soirées étaient consacrées à des veillées exceptionnelles : la première avait été organisée avec les groupes conviviaux du Sud-Ouest et nous avons eu l’honneur d’assister à des sketchs et à des chorégraphies incroyables. Tout cela s’est terminé par une petite fête improvisée où les volontaires ont constaté que les jeunes n’étaient pas forcément les plus remplis de vitalité.

Le deuxième soir, quatre membres de la communauté du Cenacolo sont venus nous raconter leur histoire. Cette communauté accueille des jeunes toxicomanes et les aide à sortir de leurs addictions. Leur témoignage était fort et touchant.

Pour la dernière veillée, nous avons organisé des jeux, et nous nous sommes dit « au revoir ».

Chacun d’entre nous est rentré dans sa délégation plein de nouvelles idées, d’outils et avec un regard neuf sur sa mission, encore plus motivé !

Claire, volontaire en service civique
Secours Catholique de l’Isère

Imprimer cette page

Faites un don en ligne